FOUSSOUBIE et autres cavités voisines (Ardèche, France)                              www.foussoubie.fr

 

 

PAGE : Mise en ligne 06.08.2017 - Mise à jour 23.08.2017 - 202 visites au 30.11.2017

Goule de Foussoubie

Plan d'accès

Patrick LE ROUX


EXTERIEUR GOULE

 

 
Plan d'accès à la Goule de Foussoubie (Ardèche, France)
Mise en ligne 06.08.17
30 téléchargement au 30.11.2017



IMPORTANT : Respectez la tranquillité du camping ! Stationner sur le petit parking au croisement D217 et D355.

   Depuis Vallon-Pont-d'Arc, prendre la direction de Salavas - Barjac, traverser l'Ardèche et le village et poursuivre sur la D579 en direction de Barjac. A 3,5 km, tourner à gauche sur la D217 en direction de Labastide-de-Virac / Orgnac. A 2,5 km, stationner au niveau du croisement avec la D355 venant de Vagnas. Un petit parking permet l'accueil de plusieurs véhicules.
   Depuis Barjac dans le Gard, prendre la D579 en direction de Vallon-Pont-d'Arc. Dans la traversée du bourg de Vagnas, prendre à droite dans le village, le traverser et poursuivre sur 2 km la D355 en direction de Labastide-de-Virac. Au débouché sur la D217, stationner à gauche juste avant le croisement.
   Depuis Orgnac, prendre la direction de Labastide-de-Virac / Vallon-Pont-d'Arc sur la D217. Traverser le bourg de Labastide jusqu'à passer en vis-à-vis du camping "La Goule". Ne pas s'y engager. Au croisement avec la D355 arrivant du bourg de Vagnas, stationner à ce croisement.

Goule de Foussoubie

Si le ruisseau coule et le temps menace, visitez une autre cavité !

   Facile d'accès, s'équiper aux véhicules ou préférer gagner la fraicheur des ombrages de l'entrée.
   Depuis le stationnement, prendre à gauche vers Salavas pour traverser le pont enjambant le ruisseau La Planche qui alimente la Goule par temps de pluie. Il est généralement inactif mais son cours conserve de nombreuses vasques d'eaux stagnantes.
   Immédiatement après le pont, descendre à droite dans la prairie longeant la rive gauche du ruisseau. Suivre sa lisière boisée sur 150 m environ. Seul le lit du ruisseau est du domaine public, cette prairie est privée (ferme de la Rochette), elle est fauchée chaque printemps pour faire du foin. Au fond de ce champ, un premier passage raide descend dans le lit du ruisseau. On peut aussi poursuivre un peu plus loin jusqu'au pied de la petite falaise et se glisser jusqu'à la vire surplombant immédiatement l'entrée de la cavité. Par temps de pluie, cette dalle peut être très glissante.

MORVERAND Mathieu (2002) Entrée de la goule de Foussoubie en petite crue

Photo MORVERAND Mathieu (2002)
Goule de Foussoubie, entrée en petite crue.

   La descente dans les marmites d'entrée extérieures peut se faire sans matériel depuis le déversoir réalisé en 1975 pour mesurer le débit du ruisseau. Descente et remontée peuvent cependant être délicates, surtout avec une roche mouillée. On peut équiper ce passage d'une petite corde ou d'une échelle. On peut aussi équiper plus haut depuis la vire pour descendre directement dans la première vasque de la Goule qui reste toujours aquatique. Sa profondeur est à l'étiage d'au maximum 2 m. Il faut donc soit la traverser, soit équiper la paroi de gauche d'une main courante un peu acrobatique pour éviter de se mouiller… Il faudra généralement le faire plus loin !

Galerie supérieure de la Foussoubie

   Cette cavité est signalée dès leur première visite par GAUPILLAT et ARMAND. Dessinée sur le plan d'accès, c'est un petit boyau légèrement serpentant situé en rive droite et en hauteur sur une petite vire surplombant l'entrée de la goule de Foussoubie. Elle est colmatée par un bouchon de calcite bien compacte. Elle se dirige vers la galerie des Ratapanades où aucune correspondance évidente n'a été repérée.

Photo PLATIER Gilbert (2010)
Patrick Le Roux devant l'entrée de la galerie supérieure de la Foussoubie.

PLATIER Gilbert (2010) Galerie supérieure de la Foussoubie

Trou Robert

   C'est un petit trou absorbant, obstrué de branchages et alluvions de crues, signalé par Robert PESCHAIRE, alors propriétaire de la ferme et du camping voisins. Ce trou n'est pas représenté sur le plan d'accès joint à cette page. Il est situé en rive droite du ruisseau La Planche, une bonne quinzaine de mètres en amont du déversoir, plus ou moins au-dessous de la galerie supérieure de la Foussoubie. Il avait été désobstrué par René ESCAT associé à diverses personnes de passage : ils avaient buté sur étroitures importantes au bout de 9 à 10 m. Il se rebouche systématiquement.

Photo ESCAT René (2010)
Trou Robert, entrée dégagée des ronces.

ESCAT René (2010) Trou Robert

Trou souffleur du Chenil

   Cette "cavité" n'est pas pénétrable, c'est juste un repérage de surface signalé par Robert PESCHAIRE propriétaire des lieux qui a constaté un très fort souffle d'air lorsque la goule de Foussoubie se met en charge. A ce moment, l'air emprisonné à l'intérieur de la Goule est mis sous pression et s'échappe par le fond de la galerie des Ratapanades, bouchée par une trémie.
   Dans le passé, un chemin passait encore à cet endroit et raccordait le champ de vigne au chemin qui parcourt le fond de la combe de Vausservières. Il y avait alors le chenil des chiens de chasse du fermier. Depuis, la végétation a rempli ce bout de chemin et il ne reste plus qu'un renfoncement permettant un emplacement de camping. Ce trou souffleur n'a pas été précisément localisé, il était signalé "au bord du chemin". L'extrémité de la galerie des Ratapanades correspond sensiblement à ce signalement.