FOUSSOUBIE et autres cavités voisines (Ardèche, France)                              www.foussoubie.fr

 

 

PAGE : Mise en ligne 23.02.2013 - Mise à jour 18.03.2017 - 34 817 visites au 28.02.2017

Les paramètres de sécurité internet de votre navigateur peuvent figer les sous-menus par blocage des ActiveX.
Les réglages "par défaut" rétablissent leur fonctionnement.

Pour visiter ce site, 3 voies d'entrée - circulation :
- Utiliser les Menus fixes en sommet de fenêtre, ils correspondent à la structure du site et peuvent avoir des sous-menus en cascade. Des •menus sont présents sans que les pages soient disponibles et orientent provisoirement vers le plan du site.
- Se rendre sur "Accueil - Plan du site" où les liens vous permettent de vous rendre directement sur la cible choisie.
- En particulier lors d'une nouvelle visite, se rendre sur "Historique - Site" pour voir les modifications - ajouts récents.


Messages d'actualité archivés


Inventaire spélélogique
Secteur F des gorges de l'Ardèche


Bibliographie spéléologique
du département de l'Ardèche

CHOCHOD Daniel (2015)
L'histoire d'une passion


 

Reportage photographique 1972 - 1982 - 1984 - 1995
Évolution des techniques de progression
dans la goule de Foussoubie

 

Dominique DUMONT
(diaporama réalisé en 2001)

   Dominique DUMONT a fréquenté la goule de Foussoubie à partir de 1970 avec le Spéléo-Club de Lutèce et a participé alors aux explorations et topographies de ce club. Il y est revenu en "touriste" par la suite et à chaque fois a réalisé quelques photos prises sur le vif. A plusieurs reprises, notamment dans le bulletin L'Excentrique n°16 du SCL, il s'est intéressé à l'évolution des techniques d'exploration. Dans Foussoubie et ses faibles verticales, il ne s'agit pas de l'adoption de la remontée sur cordes, c'est davantage la façon avec laquelle les spéléologues ont abordé les obstacles aquatiques.
   C'est cet aspect particulier de l'histoire de Foussoubie qu'il nous conte ici, agrémenté d'un diaporama des photographies prises durant toutes ces années.

PLR, rédaction du site (février 2017)


Site FOUSSOUBIE
Mentions légales - Présentation
Patrick LE ROUX

Sécurité du site Web
http://www.foussoubie.fr
© 2013-2017
Groupe de
Recherches
Biospéléologiques

LE ROUX Patrick
13 impasse Le Roux
29000 QUIMPER
06 85 20 11 26
02 98 97 09 67
patrick.le.roux@foussoubie.fr
Création site : 07.12.2012
Ouverture utile : 23.02.2013
Mise à jour : voir menu
Documents du site libres
pour utilisation personnelle
Reproduction et diffusion soumises à autorisation
des auteurs
Dépôt légal web BNF
mars 2013
    Le modeste objectif de ce site amateur est d'apporter des informations sur le système
       Goule / Évent de FOUSSOUBIE
et sur quelques autres cavités des plateaux du Devès de Virac, de la Selve et des Égaux sur les communes de Vagnas, Labastide-de-Virac et Salavas (Canton de Vallon-Pont-d'Arc, Ardèche) : Évent supérieur de Foussoubie, aven Cordier, aven du Devès de Virac, aven de Champagnac, source de Vanmale, grotte de la Violette, grotte de la Chaire, etc.
    Etre la bibliothèque*, la mémoire pour conserver à ces témoignages une durabilité et leur éviter l'oubli…
    Cette zone géographique correspond à une partie des travaux du G.R.B.
          Groupe de
               Recherches
                    Biospéléologiques

et au Secteur "F" (Foussoubie) : Salavas / combe de Vanmale, défini par le CDS 07 pour son inventaire départemental.
    Dans ce secteur, un bon nombre de cavités de la falaise rive droite de l'Ardèche et en particulier autour du Pont-d'Arc n'ont pas été étudiées par le G.R.B.

Patrick LE ROUX à l'entrée de la Goule en 1979.
Photo ESCAT René :
Patrick LE ROUX
à l'entrée de la Goule
(août 1979)

   Ce site bloque le nom de domaine foussoubie.fr pour lui éviter toute utilisation mercantile ou non consacrée à cette cavité. Il reste ouvert pour des suggestions d'amélioration, des corrections ou pour proposer vos contributions. Vous pouvez me joindre aux coordonnées indiquées dans l'encadré.

   Pas de forum, ni de commentaires libres, afin de filtrer les apports, éviter les dérives, ne pas ouvrir la porte à des publicités clandestines… J'essaierai d'être aussi impartial que possible pour ne pas déformer ou occulter félicitations ou contestations, tout en leur maintenant un volume raisonnable.
   C'est un site "perso" forcément entaché de nombrilisme, c'est abusivement ma vision et mes ressentis… mais je ne peux pas deviner ceux des autres, et je le rappelle, rien ne me fera plus plaisir que d'ajouter des pages d'autres signataires.
   Pour concevoir un site, on peut soit être un as de l'informatique (je ne le suis pas), soit utiliser des modèles pré-conçus (souvent à mon goût un peu "bling-bling"), ou partir d'une page blanche… C'est ce que j'ai fait et le résultat est sans doute assez austère, un travail de "laborieux" plutôt que de "génie", mais cela correspond à ma nature, et au fil du temps le site évoluera…
   Tous les menus ne sont pas encore "actifs" et ne sont encore que des projets ou des chantiers en cours ! Ils sont alors précédés du signe •. Dans cette première version mise en ligne, je remercie tout particulièrement Fabienne Chouquet, Patrick Penez, Frédéric Vergier et Jean-Pierre Baudu pour leur autorisation à diffuser des informations inédites sur la source de Vanmale, et Stéphane Jaillet pour son premier jet de la page "géomorpho", consacrée à Foussoubie bien sûr.

   Foussoubie mériterait une publication "papier".
   Elle aurait pu être l'œuvre de Jacques NOEL avec le Spéléo-Club de Lutèce et la Société Spéléologique de Namur dans les années 60. Puis ce fut le projet de Pierre SLAMA et du Groupe de Recherches Biospéléologiques avec le Spéléo-Club de Lutèce et le Montélimar Archéo Spéléo Club, dans les années 70-80. Le temps a passé…
   Ce sera peut-être le Collectif Foussoubie réuni autour de Stéphane JAILLET qui concrétisera cette réalisation.
   Alors, fallait-il attendre encore et ne pas réaliser ce site dédié ? L'âge avançant inexorablement et avec la disponibilité de la retraite, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure. Le coût d'un site informatique est dérisoire par rapport à ceux de l'impression et je suis persuadé que ce site préparera le terrain et sera un tremplin pour une éventuelle publication future.

   Merci de votre visite et de votre lecture attentive.
                                                                                                                                    
Patrick LE ROUX    

*   L'article L.122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle prévoit des exceptions au droit d'auteur, sous réserve que soient indiquées clairement le nom de l'auteur et la source. Sont autorisées :
- les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle les œuvres sont incorporées ;
- la reproduction et la représentation, à des fins de conservation ou de préservation des conditions de consultation sur place par les bibliothèques, musées et services d'archives, à la condition de n'en tirer aucun avantage économique ou commercial ;
- la reproduction et la représentation, totale ou partielle, d'une œuvre graphique, plastique ou architecturale par voie de presse – écrite, audiovisuelle ou communication au public en ligne – dans un but exclusif d'information immédiate et en relation directe avec cette information. Cette exception nécessite d'indiquer clairement le nom de l'auteur et elle exclut de son champ d'application les œuvres, notamment photographiques ou d'illustration, qui visent elles-mêmes à rendre compte de l'information.
   L’article L. 122-5 du CPI précise que les différentes exceptions au droit d’auteur ne peuvent porter atteinte à l'exploitation normale de l'œuvre ni causer un préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l'auteur. Cette réserve, communément appelée « test en 3 étapes », découle des textes internationaux en matière de droit d’auteur qui prévoient que, lorsque les Etats créent des exceptions ou des limitations aux droits, ils « restreindront les limitations des droits exclusifs ou exceptions à ces droits à certains cas spéciaux qui ne portent pas atteinte à l’exploitation normale de l’œuvre ni ne causent un préjudice injustifié aux intérêts légitimes du détenteur du droit » (cf. not. art. 9, al. 2 de la Convention de Berne).