FOUSSOUBIE et autres cavités voisines (Ardèche, France)                              www.foussoubie.fr

 

 

PAGE : Mise en ligne 26.11.2018 - Mise à jour 29.05.2019 - 456 visites   au 30.11.2019

VOYAGEURS
du XIXe siècle

Synthèse

  
   Au XIXe siècle (1800-1900), avec le développement des moyens de communication, tant routiers ou ferroviaires que d'impression, de nombreux auteurs publient des descriptions de voyages décrivant les lieux naturels ou produits par l'homme qu'ils ont visités.
   Ce sont en quelque sorte les ancêtres du "Guide Michelin". Concernant Foussoubie, DULAURE semble le premier publié à la fin du XVIIIe siècle. Les suivants reprennent les mêmes termes, puisés l'un sur l'autre ou dans l'ouvrage de l'abbé GIRAUD-SOULAVIE Jean-Louis (1780) ; aucun n'apporte du nouveau.
   Contrairement aux innombrables citations de visites par les clubs spéléologiques, qui n'apportent pas davantage d'informations utiles à la connaissance de Foussoubie ou de son secteur et qui ne figureront jamais dans ce site, j'ai choisi de mettre en avant ces documents anciens, à cause de cette ancienneté.
1789   DULAURE Jacques-Antoine
1811   DEPPING Georges-Bernard
1822   FLESSELLES (Madame de)
1823   HOMBRES-FIRMAS Louis-Augustin
1849   DESNOYERS Jules
1848   DELATTRE Charles
1854   DE MALBOS Jules
1869   OLLIER de MARICHARD Jules

    1789

DULAURE Jacques-Antoine (1789) Description des principaux lieux de France t.2 Languedoc ; Lejay (Paris) {338p. ; p.88 et 91}

  Extraits

Description des principaux
lieux de France

t.2 - Languedoc
Extrait "Gouffre de la Goule"
{p.88 et 91}

Mis en ligne 78 téléchargements
21.06.2018 au 30.11.2019

   Jacques-Antoine DULAURE est né à Clermont-Ferrand le 3 décembre 1755 et décède à Paris le 18 août 1835. Il s'adonne d'abord à l'architecture puis à la topographie et se consacre ensuite pendant un demi-siècle à une carrière littéraire.
   Il publie divers ouvrages où se mêlent recommandations de voyage en forme de guide pour les étrangers et attaques contre la monarchie. Il était attelé à la rédaction d’une imposante Description de la France par provinces (1788-1789, 6 volumes publiés) lorsque le début de la Révolution, dont il adopte les principes, l'amène à interrompre ce travail.

Voir plus de détails sur Widipédia.
Une partie de ses ouvrages est consultable sur Gallica.

    1811

DEPPING Georges-Bernard (1811) Le gouffre de la Goule. dans Merveilles et beautés de la Nature en France ; Librairie d'éducation de Pierre Blanchard (Paris) {13x22 cm ; 1ère éd. (1811) {634p. ; p.379/381}
Le livre a ensuite été réédité (9 éd., dernière en 1845) avec des variantes de paginations et parfois de textes.

  Extraits

Merveilles et beautés
de la Nature en France
(1811)
Extrait "Le Gouffre de la Goule"
{p.379/381}

Mis en ligne 51 téléchargements
12.10.2018 au 30.11.2019

   Georges-Bernard DEPPING est un historien né à Munster (Allemagne) le 11 mai 1784, naturalisé français en 1827 et décédé à Paris le 5 septembre 1853. Il a rédigé et publié des ouvrages d'histoire.

   Voir plus de détails sur Widipédia.

   Une partie de ses ouvrages est consultable sur Gallica.

    1822

FLESSELLES (Madame de) (1822) dans Les jeunes voyageurs en France : histoire amusante destinée à l'instruction de la jeunesse, contenant ce que la France présente de plus curieux ; Librairie d'éducation de Pierre Blanchard (Paris) {4 vol. in-16° : t.1, 211p. - t.2, 212p. - t.3, 239p. - t.4, 266p ; quelques gravures en n&b sur planches HT}.

  Extraits

Les jeunes voyageurs
en France

Extrait "Gouffre de la Goule"
{t.1, p.84/85}

Mis en ligne 31 téléchargements
11.10.2018 au 30.11.2019

  Pseudonymes contesse de Flesselle ou Madame de Flamerand, romancière, sœur d'un ambassadeur de France dans une Cour du Nord sous le régime impérial et auteure d'ouvrages destinés à la jeunesse.

   Une partie de ses ouvrages est consultable sur Gallica.

    1823 et 1850

HOMBRES-FIRMAS Louis-Augustin (d') est né le 4 juin 1776 à Alès où il est décédé le 5 mars 1857. Il fut maire de Saint-Hippolite-de-Caton en 1813 puis d'Alais (Alès) de 1818 à 1828.
Naturaliste et agronome, il fut membre de plusieurs académies de sciences, écrivit régulièrement dans leurs annales, souvent signé "M.L.A.D.F." (Monsieur Louis-Augustin D'hombres-Firmas) et rédigea plusieurs mémoires sur l'agriculture du Gard.
   Voir détails sur le site du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS, école nationale des chartes, Paris) et Bibliographie sur idRef (Identifiants et Référentiels pour l'enseignement supérieur et la recherche).

   Louis-Augustin d'HOMBRES-FIRMAS est né le 4 juin 1776 à Alès où il est décédé le 5 mars 1857. Il fut maire de Saint-Hippolite-de-Caton en 1813 puis d'Alais (Alès) de 1818 à 1828.
Naturaliste et agronome, il fut membre de plusieurs académies de sciences, écrivit régulièrement dans leurs annales, souvent signé "M.L.A.D.F." (Monsieur Louis-Augustin D'hombres-Firmas) et rédigea plusieurs mémoires sur l'agriculture du Gard.

   Voir détails sur le site du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS, école nationale des chartes, Paris) et Bibliographie sur idRef (Identifiants et Référentiels pour l'enseignement supérieur et la recherche).

HOMBRES - FIRMAS Louis-Augustin (d') (Baron) (signé M.L.A.D.F.) (1823) Description du Pont-d'Arc. dans Nouvelles annales des voyages, de la géographie et de l'histoire ou Recueil des relations originales inédites(Dir. EYRIÈS Jean-Baptiste Benoit et MALTE-BRUN) ; Furne, éditeur (Paris) {1e série 20 vol. in8° ; Vol.19, 436p. ; p.208/214 ; La Goula p.214}.

   Disponible sur Gallica.

  Extrait

Nouvelles annales des Voyages… Vol.19
Extrait "Description du pont naturel de l'Ardèche"
{p.208/214}

Mis en ligne 33 téléchargements
04.12.2018 au 30.11.2019

HOMBRES - FIRMAS Louis-Augustin (d') (Baron) (1850) Extrait des Études hydrogéologiques du département du Gard. dans Mémoires de l'Académie du Gard (1849-1850) ; Académie des sciences naturelles de Nîmes {p.202/215 ; La Goulo p.214/215}.
 

   Certains tomes des Mémoires de l'Académie du Gard sont disponibles sur Gallica, pas celui-ci.

  Extrait

Mémoires de l'académie
du Gard
(1849-1850)
Extrait " Études hydrologiques du département du Gard"
{p.202/215}

Mis en ligne 35 téléchargements
04.12.2018 au 30.11.2019

    1848

DELATTRE Charles (1848) Voyages en France, description de ses curiosités naturelles, notices sur les villes, etc. ; Martial Ardant frères (Limoges, Paris) [p.160/161}

  Extraits

Voyages en France…
Extrait "Gouffre de la Goule"
{Rééd. p.138}

Mis en ligne 5 téléchargements
28.05.2019 au 30.11.2019

   Charles DELATTRE serait né en 1800 à Paris et décédé en 1865 et aurait été un personnage notable de la région diéppoise [site dieppe76 et Notice BNF]. Professeur d'enseignement agricole puis directeur du Prytanée de Menard (Loir-et-Cher), une des premières école professionnelle fondée vers 1830 par le prince Joseph de Riquet de Caraman - Chimay.

   L'édition (1851) est disponible sur Gallica.

    1849

DESNOYERS Jules (1849) GROTTES ou CAVERNES. dans Dictionnaire universel d'histoire naturelle de ORBIGNY Charles (d') (Dir.) {16 vol. (1841-1849) dont 3 d'atlas, 288 planches ; t.6 p.343/407 ; p.367}

  Extraits

GROTTES ou CAVERNES
dans Dictionnaire universel d'histoire naturelle
de ORBIGNY Charles (d') (Dir.)
t.6 (1849) p.367
Extrait "gouffre de la Goule"

Mis en ligne 12 téléchargements
05.04.2019 au 30.11.2019

 

   Jules Pierre François Stanislas Desnoyers, né le 8 octobre 1800 à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) et mort le 1er septembre 1887 dans la même ville, est un géologue, archéologue, spéléologue et historien français. Membre fondateur de la Société géologique de France, on lui doit la création, en 1829, du terme « Quaternaire » pour désigner l'ère géologique la plus récente.
   Son article sur les grottes dans le Dictionnaire universel d’histoire naturelle de Charles d'Orbigny (1806-1876) dépasse les seules approches géologiques et archéologiques. Il énonce des conceptions claires sur les remplissages et accorde une grande place à l'hydrologie des terrains calcaires et gypseux.

   Voir plus de détails sur Widipédia ou Geneanet.

    1854

DE MALBOS Jules (1854) Mémoire sur les grottes du Vivarais. dans Mémoires de l'Académie impériale des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse 4e série, t.4 (1850-1853) {p.96/114 ; Goule p.98}

  Article

Mémoire sur les grottes du Vivarais
dans Mémoires de l'Académie impériale des Sciences, inscriptions et
belles-lettres de Toulouse

{p.96/114}

Mis en ligne 10 téléchargements
07.04.2019 au 30.11.2019

 

   Voir plus de détails sur Widipédia ou sur Médarus.

   Disponible sur Gallica.

   Jules BASTIDE de MALBOSC signait ses publications Jules DE MALBOS. Il est né le 15 mai 1782 à Berrias (07) et décédé le 5 février 1867 à Berrias. Il était botaniste, géologue, préhistorien, poète et homme politique.
   Il était membre de la Société Géologique de France et correspondant de l'Académie impériale des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse.
   Précuseur des recherches préhistoriques en Vivarais, il a dressé l'inventaire de 77 dolmens sur les communes de Beaulieu, Banne, Saint-Alban, Bourg-Saint-Andéol et Saint-Remèze et explora de nombreuses grottes sur le plateau des Gras, dans les gorges de la Beaume, la vallée du Chassezac ou le bois de Païolive. Il signait ses publications Jules DE MALBOS.
   Son cabinet géologique et minéralogique, fruit de 40 ans de recherches, principalement en Ardèche, fut confié au Conseil Général de l'Ardèche pour former le Musée Malbos. Ces Archives Départementales furent hébergées dans les locaux de la Préfecture, les sous-sols de l'École Normale et les greniers de l'ancien collège, puis la collection minéralogique, pétrographique, paléontologique et archéologique appelée "Collection Mabosc" est arrivée dans les réserves du Musée de la Terre Ardéchoise de Privas, enrichie de divers dons et échantillons de minerais. Ce musée n'ayant pas eu les moyens de protéger un tel dépôt, des pièces de valeurs furent pillées et disparurent.

    1869

OLLIER de MARICHARD Jules (1869) Recherches sur l'ancienneté de l'homme dans les grottes & monuments mégalithiques du Vivarais ; G. Coulet (Montpellier) {76p. ; Rééd. (2002) Les premiers hommes en Ardèche - Recherches… ; E&R, 87p.}

  Extraits

Recherches sur l'ancienneté de l'homme dans les grottes
& monuments mégalithiques
du Vivarais

Extrait "Gouffre de la Goule"
{Rééd. p.32}

Mis en ligne 14 téléchargements
08.04.2019 au 30.11.2019

 

   Jules OLLIER de MARICHARD est né le 11 avril 1824 à Vallon et décédé le 22 mars 1901 à Vallon-Pont-d'Arc, issu d'une famille de propriétaires protestants.
Préhistorien, il était inspecteur des monuments historiques de l'Ardèche. En 1869, avec Paul Caralis de Fondouce, il découvrit à Durfort (Gard), le specimen de mammouth méridional exposé depuis 1898 dans la galerie de paléontologie du Muséum National d'Histoire Naturel à Paris. Il fouilla les grottes de Louoï, du Déroc et d'Ebbou.
Il publia Recherches sur l'ancienneté de l'homme dans les grottes & monuments mégalithiques du Vivarais en 1869 - Monuments mégalithiques du Vivarais en 1882 - Explorations archéologiques dans les vallées d’Auzon, de l’Ardèche et d’Antraigues-sur-Volane en 1885.

   Voir plus de détails sur Widipédia et Persée.

    1872

DALMAS Jean-Baptiste (1872) Itinéraire du géologue & du naturaliste dans l'Ardèche et une partie de la Haute-Loire ; F. Savy (Paris), Imprimerie Roure (Privas) {in8° 221p. + 9 planches, 144 fig. HT ; Itinéraire de visites s'appuyant sur DALMAS Jean-Baptiste (1859) Carte géologique du département de l'Ardèche. Imprimerie M. L. Perrin (Lyon) {Carte aquarellée 71 x 107 cm}

  Extraits

Itinéraire du géologue…
Extrait "Gouffre de la Goule"
{p.135, 137, 137/139}

Mis en ligne 37 téléchargements
30.11.2018 au 30.11.2019

   Jean-Baptiste DALMAS est né à Montpezat le 3 octobre 1811. Receveur des finances à Largentière puis notaire au Béages, il se retire ensuite à Rosières pour y écrire.

   Voir plus de détails sur Médarus.

   Une partie de ses ouvrages est consultable sur la Jubilothèse de la faculté de Jussieux ou sur le site MINESParisTech.

    1873

JOANNE Adolphe (1873) Géographie de l'Ardèche ; Librairie de Louis Hachette & Cie, collection "Les guides Joanne" (Paris) {in-12 62p., carte couleurs HT, 12 gravures ; p.18, 19/20, 50}
• Plusieurs rééditions, gravures supplémentaires.

  Extraits

Géographie de l'Ardèche
Éd. (1911)
Extrait "Goule de Foussoubie"
{p.20, 21/22, 55}

Mis en ligne 13 téléchargements
09.04.2019 au 30.11.2019

 

   Adophe JOANNE est né le 16 septembre 1813 à Dijon et décédé le 1 mars 1881 à Paris. Il était avocat, journaliste et auteur dramatique.
« Adolphe Joanne écrit d’abord des guides de Voyage pour l’éditeur Louis Maison, mais lorsque le fonds est racheté par Louis Hachette, il devient officiellement  le directeur de collection des Guides-Joanne le 1er octobre 1855.
   Passionné par la montagne et l’alpinisme, il s’engage régulièrement auprès du  Club Alpin français. Son fils unique, Paul Joanne, prend progressivement la relève pour devenir à sa mort (en 1881) le nouveau directeur de collection. Celui-ci contribue à doubler voire tripler le nombre de titres publiés par an. Il est aussi membre du Touring-Club de France, renforçant le lien entre le TCF et les Guides-Joanne. Il est ensuite remplacé par Marcel Monmarché en 1911.

   Bien structuré, le contenu rédactionnel de ces guides se veut d’une neutralité à toute épreuve, dans laquelle les impressions personnelles sont laissées de coté. L’objectif n’est pas de présenter un ouvrage scientifique exhaustif mais plutôt de proposer un guide dans lequel on trouve rapidement les informations essentielles. Ainsi, tout ce qui a trait à la géologie, l’histoire, les arts ou encore les industries du pays visité se trouve compilé en un seul document, d’un format pratique et maniable. La collection des Guides-Joanne fût l’une des plus importante de l’époque, avec plus de 1900 références, elle laissera place à la collection des Guides-Bleus en 1919. » [Extraits de TILLION Germaine (2018) Bibliothèque du Tourisme et des Voyages sur le site PARIS Bibliothèques].

   Voir aussi Guides Joanne sur Wikipedia.

   9e éd. (1911) sur Gallica.

    1879

ALBIGNY Paul (d') (1879) Exploration de la vallée de l'Ardèche, de Vallon à Saint-Martin, par la section de Vals et des Cévennes du Club Alpin Français ; Imprimerie centrale de l'Ardèche (Privas) {in-8° 74p.}

  Extraits

Exploration de la vallée
de l'Ardèche…

Extrait "Gouffre de la Goule"
{p.12, 14/15 et 20}

Mis en ligne 42 téléchargements
26.11.2018 au 30.11.2019

   Paul d'Albigny (1831-1912), journaliste et historien, était directeur de l'Imprimerie centrale de l'Ardèche à Privas (liquidée en 1911) et fondateur en 1893 de la Revue du Vivarais, de son vraie nom "Revue historique, archéologique, littéraire et pittoresque du Vivarais". Elle est le plus ancien des périodiques qui se consacrent à l'étude du passé en Ardèche.
   Son plus célèbre ouvrage est "L'AUBERGE DE PEYRABEILLE" en Ardèche appelée aussi "L'AUBERGE ROUGE".

   Voir plus de détails sur Médarus ou sur le site de La Bouquinerie.

    1883

SÉBILLOT Paul (1883) Gargantua dans les traditions populaires ; Maisonneuve & Cie, collection "Les littératures populaires de toutes les nations" t.XII (Paris) {XXXIIp. + 348p. ; p.266}
• Rééd. (2002) ; Arbre d'or (Genève)
• Rééd. (2007) ; Actilis multimedia

  Extraits

Gargantua dans les
traditions populaires

Extrait "Goule"
{p.266}

Mis en ligne 17 téléchargements
10.04.2019 au 30.11.2019

 

   Paul SÉBILLOT est né à Matignon (22) le 6 février 1843 et décèdé à Paris le 23 avril 1918. Ethnologue, écrivain et peintre, surtout du littoral breton, beaucoup de ses travaux sont consacrés à sa province natale et à la culture celtique. De 1889 à 1892, il est chef de cabinet de son beau-frére Yves Guyot, alors ministre des travaux publics. Ses publications sont nombreuses et traitent de folklore et de traditions populaires auxquelles il s'était intéressé dans sa jeunesse, puis à partir de 1870.

   Voir plus de détails sur Widipédia et encore plus, «Prince du folklore» [Claudie Voisenat, 2008], sur www.berose.fr.

   L'ouvrage de Sébillot est consultable sur histoirebook ou wikisource.

    1885

MAZON Albin (Docteur FRANCUS) (1885) VOYAGE archéologique & pittoresque, historique & géologique, fantaisiste & sentimental, économique & social, philosophique & politique, à pied, à bateau, en voiture et à cheval, le LONG de la rivière d'ARDÈCHE; Imprimerie du Patriote (Privas) {426p. ; p.91, 95, 324/325}
• Rééd. (1970) Imprimerie Lienhart et Cie (Aubenas-en-Vivarais) [ajoute p.427/488 MAZON JacquelineNotes historiques et planches photos] {p.442 (note 63), 448 (note 86), 472 (notes 4 et 5)}
• Rééd. (1992) Éditions de la Bouquinerie (Valence) {XII+499p.}

  Extraits

Voyage… le long de
la rivière d'Ardèche

Extraits "Goule et Vanmale"
{p.91, 95, 324, 442, 448, 472}

Mis en ligne 21 téléchargements
12.04.2019 au 30.11.2019

MAZON Albin (Docteur FRANCUS) (1884) VOYAGE dans le midi de l'Ardèche ; Imprimerie du Patriote (Privas) {480p. ; p.349/350}
• Rééd. (1966) Imprimerie Lienhart et Cie (Aubenas)

  Extraits

Voyage dans le midi de l'Ardèche
Extrait "Vanmale"
{Rééd. (1966) p.349/350}

Mis en ligne 15 téléchargements
12.04.2019 au 30.11.2019
« Charles Albin Mazon est un journaliste et un historien français, né à Largentière (Ardèche) le 24 octobre 1828. Il est mort à Paris le 29 février 1908. Il est enterré au cimetière de Privas où il possédait une maison, place des Mobiles, en face de la demeure de M. Paul d’Albigny avec qui il avait fondé la Revue du Vivarais.
   Originaire d'Antraigues, son père était médecin. Albin Mazon fait ses études au petit séminaire de Bourg-Saint-Andéol, puis à Privas et démarre des études de médecine à Paris. Son père étant compromis dans « l'affaire de Laurac », la famille doit se réfugier en Suisse, puis en Savoie alors rattachée au royaume de Sardaigne. Albin Mazon devient donc journaliste à Chambéry, puis à Nice, dont il prone le rattachement à la France. Expulsé, il devient directeur des services télégraphiques de l’Agence Havas à Paris.
   A sa retraite en 1890, il se consacre entièrement à l’histoire de son pays natal, le Vivarais, devenu le département de l’Ardèche. Infatigable explorateur et historien du département, Albin Mazon est l’auteur de nombreux ouvrages dont treize récits de voyages en Ardèche publiés sous le pseudonyme de « Docteur Francus ».
   Albin Mazon a laissé plus de 180 ouvrages et brochures. Ses notes et documents, dont 150 volumes et dossiers, sont désormais numérisés et conservés aux Archives départementales. Les registres de son Encyclopédie de l’Ardèche constituent aujourd’hui une partie substantielle du Fonds Albin Mazon consultable en ligne.
»
[d'après C. Michel (Lyon), site docteur-francus.eu.org qui met en ligne les textes de ses ouvrages.

   Voir aussi Wikipedia et Medarus.

   L'édition (1885) est sur Gallica.

    1886

LANDRAU Joseph (Abbé) (1886) Souvenirs d'un ardéchois ; Imprimerie du Patriote (Privas) {in-8° 185p.}
Document non consulté - Recherché.

Cité dans
EVESQUE René (1963) [Extrait d'un article sur Orgnac] A propos de la Goule de Foussoubie (spéléologie - langue locale - étymologie). dans Le Dauphiné Libéré (Dimanche 28 juillet 1963) {p.6}
Document consulté seulement via sa lecture sur un enregistrement magnétique - Recherché.

   L'abbé Simon Joseph LANDRAU est curé de Tournon de 1844 à 1884. Il est né à Salavas en 1806 et décède le 24 mai 1887 à Tournon-sur-Rhône. Il écrit ses mémoires à l'âge de 80 ans, documents réunis par ses neveux Marcel et Magali CHAMONTIN et publiés en 1886 sour le titre Souvenirs d'un ardéchois ; Imprimerie du Patriote (Privas) {185p.}
   Ce document aurait été fourni à René Evesque par Marcel Chamontin, érudit local.

    1891

MELLIER Étienne (1891) Gorges de l'Ardèche. Excursion des 20 et 21 mai 1888. dans Bulletin du Club Alpin Français (section de Valence n°1 (1891) {p.32/48, 3 photos ; Goule p.38}
• Rééd. DROUIN Philippe (2008) Une excursion en Ardèche en 1888. dans Ardèche Archéologie n°25 ; FARPA {p.70/72}

  Article

Gorges de l'Ardèche.
Excursion des
20 et 21 mai 1888.

dans Bulletin du Club Alpin Français (section de Valence)
n°1 (1891)

Mis en ligne 9 téléchargements
15.04.2019 au 30.11.2019

 

   Étienne MELLIER est né à Valence le 2 juillet 1836 et décède en 1909. Achéologue et écrivain drômois, critique d'art, journaliste.

   Voir site du CTHS et bouvine.info.

 

   Les membres du Club Alpin Français de Valence sont pour l'essentiel des notables de la cité. Il s'agit bien d'excursions touristiques et pas du tout d'exploration spéléologique. Leur allusion aux cavités est purement anecdotique et dans la même veine que les autres "Voyageurs du XIXe siècle".

   L'excursion de 1888 {p.32/48 du Bull. CAF n°1} par les membres de la section de Valence est la plus détaillée [document en annexe]. Celle de 1890 [p.97/141 du même bulletin} pour la Réunion régionale des sections du Sud-Est n'est que simple citation de cavités et c'est principalement ce second texte que Philippe DROUIN cite dans Ardèche Archéologie n°25 (2008).

    1904

LHERMITE Siméon (1904) Descente de l'Ardèche en bateau ; Imprimerie J. Brabo (Alais) {16x24 n.p. (54p.), 26 planches HT, carte dépliant ; §6 et 14}

  Extraits

Descente de l'Ardèche
en bateau

Extraits "Goule de Foussoubie et source de Vanmale"
{n.p. §6 et 14}

Mis en ligne 16 téléchargements
15.03.2019 au 30.11.2019

 

   Siméon LHERMITE (18xx-19xx) serait aussi le frère SALLUSTIEN Joseph, directeur des écoles chrétiennes d'Uzès et Avignon, ayant réuni avec le frère SAVINIEN Joseph (Joseph LHERMITE), une importante collection archéologique actuellement au musée de la Société archéologique de Montpellier. Il a aussi écrit des articles sur les grottes de la vallée du Gardon.

   Ce document publié au tout début du XXe siècle, relève par son contenu de la série des "Voyageurs du XIXe siècle". Il présente cependant le mérite de contenir deux gravures (ou photographies) représentant l'évent de Foussoubie et la source de Vanmale. Ce sont les plus anciennes représentations connues de ces deux entrées de cavités et la nudité relative de la végétation interpelle notamment vis à vis de l'importance du CO2. Ceci remonte d'un cran la présentation de ce document sur le site.