FOUSSOUBIE et autres cavités voisines (Ardèche, France)                              www.foussoubie.fr

 

 

PAGE : Mise en ligne 23.11.2017 - Mise à jour 01.05.2018 - 872 visites   au 30.09.2018

CHÉDHOMME Jacques
Synthèse de sa participation à l'étude scientifique
du réseau de Foussoubie et de son secteur
Patrick LE ROUX

   Jacques CHÉDHOMME est déjà membre du Spéléo-Club de Lutèce lors de l'arrivée de Pierre Slama et de son Groupe de Recherches Biospéléologiques sur le secteur de Foussoubie. Il travaille alors à l'IGN (Institut Géographique National) pour lequel il effectue régulièrement des missions d'études à l'étranger et en France.

   Il collabore notamment avec Michel Pascal, Serge Elmi, Robert Busnardo, Dominique Lafarge, Georges Truc, Marie-Madeleine Valleron et Jean Combier à la mise à jour de la carte géologique n°889 au 1/50 000 de Bourg-Saint-Andéol (Mission IGN 69 FR 1793-150 2014/15).

   D'un point de vue spéléologique, Jacques Chédhomme effectue des relevés topographiques dans Foussoubie : galerie du siphon 6, galeries des siphons 12 et 20 et leur jonction, galerie SSN où il tente vainement de vider le siphon 15, zone des Arcades. Les tentatives de transposition de ces topos sur le plan du SCIS (RORIF Jacques, 1964) et de son complément (1972) ne sont pas concluantes, ce qui contribue à la décision du GRB de réaliser une topographie plus précise du réseau pour servir de support aux relevés biologiques. En parallèle du SCL, il devient membre actif du GRB. Lorsque le SCL cesse son appui sur Foussoubie, il est un fervent acteur du GRB club autonome membre de la FFS, GRB qu'il continuera à porter après le départ des autres membres créateurs.

   D'un point de vue professionnel, dans les années 70, Jacques Chédhomme se met en congés de l'IGN pour reprendre des études de géologie. Le temps qui passe et sa vie familiale lui font réintégrer l'IGN, un moment sur Nancy, puis enseignant-formateur à l'ENSG (École Nationale des Sciences Géographiques) de Champs-sur-Marne où il a élu domicile. Depuis son départ à la retraite, il est freelance photointerprète/géologue.

1971

CHÉDHOMME Jacques (1977) Relevés hydrologiques de Pâques 1971. dans Infos GRB (4 DEC. 1977) ; Groupe de Recherches Biospéléologiques {n.p. (1p., 1 tableau A3, 1 carte)}

  Article
Infos GRB
(décembre 1977)
Mis en ligne 98 téléchargements
23.11.2017 au 30.09.2018

   Compte-rendu de relevés hydrologiques effectués à Pâques 1971 dans des puits (1 à 10) et des cours d'eau (I à XI) du secteur du Rieussec (lieu, date, heure, altitude, Ph, observations) accompagné d'une carte de localisation (ruisseau, puits, source).

1973

CHÉDHOMME Jacques (1977) Stalactites photo-tropiques de la grotte de la Chaire. dans Infos GRB (4 DEC. 1977) ; Groupe de Recherches Biospéléologiques {n.p. (8p., 5 planches photos)}

  Article
Infos GRB
(décembre 1977)
Mis en ligne 84 téléchargements
23.11.2017 au 30.09.2018

   Partie principale du CR Pâques 1971 (4 DEC. 1971) réalisé par Jacques Chedhomme, ce compte-rendu traite des observations faites sur le secteur Rieussec - Chaire et élabore quelques hypothèses Chaire - Foussoubie.


1974

CHÉDHOMME Jacques (1974) Sondages de la plaine de Foussoubie. Inédit (s.d.) ; Groupe de Recherches Biospéléologiques {n.p. (2p., logue sondages et schéma localisation)}

  Article
Inédit
(1974)
Mis en ligne 167 téléchargements
23.11.2017 au 30.09.2018

   Compte-rendu de 1974 contenant 2 documents bruts sans commentaires (logues et carte de localisation). La carte dénombre 11 sondages F1 à F11 mais F3 et F4 en sont absents. Les logues ne représentent que les sondages F9, F8, F7, F5, F4, F10 et F1. F7 n'est pas documenté ainsi que la partie supérieure de F5, peut-être similaires aux autres. Les sondages ont des altitudes légèrement différentes (liées à leur localisation) et des profondeurs allant de 5,40 m à 10,30 m.
   Le sondage F5 a été approfondi jusqu'à 12,50 m au printemps 1976 grace à l'utilisation d'un mini derrick et de palans. A ma connaissance, il n'y a pas eu de logue produit pour ces derniers travaux.

   
Photos LE ROUX Patrick (1976)
Weekend de l'Ascension 1976, approfondissement
du forage F5 : à gauche, vue d'ensemble du derrick et de la sonde ; à droite, Philippe Cambianica à la manœuvre des câbles. Jacques Chédhomme cueille les carottes !


Logues d'une partie des sondages


Plan de situation des sondages
dans la plaine de Foussoubie

1977

CHÉDHOMME Jacques (1977) Formation du bassin La Bastide de Virac - Vagnas. Cadre & étapes. dans Infos GRB 76/77 (p.68/74, 3 coupes géologiques, esquisse structurale au 1/2500 + HT 26x100cm Étages géologiques}

  Article
Infos GRB
76/77
Mis en ligne 291 téléchargements
23.11.2017 au 30.09.2018

   Document communiqué par Jacques Chedhomme en 1977, seul l'esquisse structurale est datée 1975. Le texte est paru p.68/69 des Infos GRB 76-77.

   Cette analyse repose sur les connaissances de l'époque, évoque l'effondrement de la vallée du Rhône et ignore encore l'importance de la crise Messiniennne de salinité, baisse considérable du niveau de la Méditerranée ayant entrainé un creusement de ses valées fluviales. Jacques Chedhomme note la formation d'un lac devant la goule de Foussoubie, l'encaissement de l'Ardèche se serait fait dès l'Astien et la Goule serait post Villafranchienne, en s'implantant dans un réseau de fractures presque complet hérité de la phase pyrénéo-provençale puis de la phase alpine.
   Contient une coupe schématique S-N de la vallée de la Bastide-de-Virac (1/25 000 zx1), une coupe provisoire W-E suivant le parallèle 49G30 (1/25 000 zx2), une esquisse structurale à 1/2500 (datée de 1975) essai d'interprétation des observations aériennes et des relevés au sol aux alentours de la Goule, les coupes transversales au 1/10 000 de la vallée de la Bastide-de-Virac SSW-NNE (J.C./P.O.) et SSW-NNW (d'après J. Paquet) + un dépliant 26x100cm des étages géologiques identifiés à Vagnas, Châmes et Vallon.

1983

CHÉDHOMME Jacques (1983) Drainage souterrain et superficiel du Devès de Virac. Inédit (courrier 1983) {carte 42x68cm + légende + diagramme directions}

  Article
Infos GRB
(décembre 1977)
Mis en ligne 109 téléchargements
23.11.2017 au 30.09.2018

   La partie géologique de ce document est probablement plus ancienne et correspond très certainement aux relevés de terrains (1971) de Jacques Chedhomme pour la mise à jour de la carte géologique n°889 de Bourg-Saint-Andéol (Mission IGN 69 FR 1793-150 2014/15). Il inclut cependant le tracé du réseau de Foussoubie de la synthèse 1981 réalisée par Patrick Le Roux pour le Groupe de Recherches Biospéléologiques.

   Le document original en noir & blanc comprend les formations géologiques, la fracturation du secteur, la localisation des phénomènes karstiques dont les dolines, la représentation des drainages anciens et la coloration de la perte du Rieussec vers les résurgences Mère et Diaclase près de la grotte de la Chaire.
   Le document proposé en pdf est partiellement colorisé pour en améliorer la lisibilité et y associe légende et diagramme d'accordance des directions structurales apparentes.

1983

CHÉDHOMME Jacques (1983) Mine de Vagnas - Gisement de schistes bitumineux de Vagnas - Salavas. Rapport Société Géologique de l'Ardèche (mai 1983) {42p., 5 fig., 7 planches HT dont 2 cartes 60x42cm}, complété (mars 2018) d'un Addenda [1p. + 4 planches HT}

  Document
Mine de Vagnas
(mai 1983)
Mis en ligne 126 téléchargements
06.04.2018 au 30.09.2018

   Ce document est réalisé pour le compte de la Société Géologique de l'Ardèche (SGA). L'exploitation épisodique des mines de Vagnas a démarré en 1842 et a été arrêtée en janvier 1947 pour non rentabilité de ses hydrocarbures face aux importations. L'exhaure a été poursuivie une dizaine d'années, les galeries sont ennoyées.
   C'est donc une étude historique basée sur les documents d'archives, sur l'analyse des sondages réalisés en 1925, 1936 et 1943, complétée des observations géologiques passées et récentes par l'auteur.
   + Addenda par l'auteur (mars 2018)

Site internet de la SGA

Société Géologique de l'Ardèche
Château de Castrevieille
07380 JAUJAC
04 75 35 47 79


Annexe 3 : CHÉDHOMME Jacques (1983)
Carte géologique 1/20 000
du secteur des Mines de Vagnas (Ardèche).

   Les spéléologues en mal de cavités visitent régulièrement les anciennes mines et carrières souterraines. A Vagnas, l'exhaure a été arrêtée dans les années 50, puits et galeries d'accès sont entièrement noyés et inaccessibles. Par ailleurs, le site de Ségriès est extérieur au secteur F des gorges de l'Ardèche car situé à l'Ouest de la D579. La diffusion de ce document, avec l'autorisation de la Société Géologique de l'Ardèche, est donc d'abord un hommage au travail d'un des membres du Groupe de Recherches Biospéléologiques mais ce site est aussi sur le bassin d'alimentation du Rieussec étudié en aval par le GRB en particulier par la coloration de la perte du Rieussec aboutissant aux résurgences Mère et Diaclase près de la grotte de la Chaire.

   Voici quelques autres documents trouvés sur internet et traitant de la mine de Vagnas :
• VILLOT Ernest (1834-1897) (1865) Ardèche. Rapport sur les mines et usines de Vagnas. Archives départementales de l'Ardèche (Privas) Cote : BIB 8 BR 2238 {23 cm, 32p.} Non consulté.
JAUFFRET Dominique (1993) Concession de lignite et de schistes bitumineux de Vagnas (07). Synthèse du dossier d'archives. Rapport BRGM R 37769 SGR SHA 93 (septembre 1993) ; Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement Rhône-Alpes - Service géologique régional Rhône-Alpes (Villeurbanne) {15p. + 3 fig. + 1 ann. [Aussi basé sur l'analyse des archives, son contenu est proche de celui de Jacques Chédhomme.]
MOYROUD Bruno (1996) Diagnostic et évaluation des travaux préventifs proposés - Concession de Vagnas - Ardèche. Rapport BRGM R 38804 (décembre 1996), Étude réalisée dans le cadre des actions de Service public du BRGM 96-6-234 ; DRIRE Rhône-Alpes {31p., 11 photos, 3 fig., 1 ann.] [Le grand intérêt de ce document est l'état des lieux avec photos 1996 des vestiges de l'ancienne exploitation minière.]
• Le site minesardeche.e-monsite.com dont l'auteur ne s'identifie pas, résume aussi ces archives par une page Histoire et une page Exploitation.
   En 1868, NOGUÈS Alphonse-François dans son Guide pratique de ninéralogie appliquée (pdf) précise p.329/330 : « A Vagnas, le schiste est distillé dans une cornue tournante; l'huile obtenue est décarburée dans une cornue fixe, et donne, avec une huile plus légère, un coke trés-pur comme résidu. L'huile décarburée est dégoudronnée au moyen de l'acide sulfurique et de la soude, et fournit une huile jaune, que l'on purifie par une seconde distillation et un nouveau traitement à l'acide et à l'alcali. Le schiste distillé sert de combustible ; on emploie aussi à cet usage le lignite inférieur au schiste. »

   L'association Vagnas patrimoine et découvertes anime régulièrement des visites des différents sites de Vagnas et consacre aussi dans son exposition « Le temps de Vagnas », ouverte les mercredi AM et les jours de marché et de fêtes au village, des vitrines consacrées à l'histoire de la commune et à ses activités industrielles (culture du ver à soie, mine de Ségriès).

    JOLY Alain (info avril 2018) : « Un nouveau musée est en cours d'étude et la muséographie envisagée dans le site couvert sera exclusivement axé sur la fin de l'ère gallo-romaine et sur le Moyen-Age. Les vitrines "Préhistoire" (impossible de "lutter" avec Orgnac), "Sériciculture" (déjà bien traitée à Labastide-de-Virac ou à Lagorce), "Camisards" et "Mine" (sans mobilier intéressant) seront remplacées par des grands panneaux extérieurs dans la cour. »


Photo JOLY Alain (2010) Vitrine n°8
La mine de schiste de Vagnas.

   Monsieur Alain JOLY de l'association Vagnas-patrimoine a bien voulu actualiser l'état des lieux : dans la période 1997-2001 sous le mandat de Monsieur Gilbert FAURE, maire de Vagnas, la cheminée a été dynamitée, les accès aux "descenderies" et aux puits ont été condamnés. Une partie des briques de la cheminée aurait été réemployée par les vagnassiens. Au vu de la vue aérienne, le bassin de décantation ne semble pas avoir été comblé.

   Il nous signale aussi un document paru dans le livre Ardèche, terre d'industrie de NACE Christian et NACE Jean-René (2001) ; La Fontaine de Siloé (Montmélian) {254p.} dont le chapitre VAGNAS : UNE USINE DE PARAFFINE apporte p.65/67 quelques éléments nouveaux dont l'existence d'une voie ferrée métrique et la distillation du bitume pour obtenir de la paraffine d'éclairage. Cette exploitation prend fin avec l'arrivée des huiles de pétrole américains au port du Havre. L'exploitation est arrêtée en 1873.

  Extrait
NACE Christian et
NACE Jean-René
(2001) Vagnas : une usine de paraffine. dans Ardèche, Terre d'industrie
Mis en ligne 61 téléchargements
29.04.2018 au 30.09.2018


Photo JOLY Alain (2013)
Entrée condanmée de la descenderie.

(à priori site 5 du rapport MOYROUD 1996)


Photo JOLY Alain (2013)
Socle de la cheminée de l'usine.

(Site 6 du rapport MOYROUD 1996)

Photo JOLY Alain (2010)
Château d'eau et usine.